Les Pet Nat : des vins au naturel pétillant et joyeux

Vous qui cherchez un vin original pour votre prochain apéro, avez-vous déjà goûté un Pet Nat ? Pet’Nat pour “Pétillant Naturel”. Un vin pétillant, donc. Léger en alcool et en bulles, très fruité, …bref différent des autres effervescents.

Un vin peu connu parce que le premier Pet’Nat est sorti dans les années 2000. Mais un vin à la fois très ancien, parce que le premier vin pétillant qui a existé était un pétillant naturel. Vous voulez en savoir plus ? Alors entrons tout de suite dans le vif du sujet !

I- Un Pet Nat, c’est quoi

C’est un vin :

  • pétillant : donc contenant du gaz
  • naturel : c’est le gaz qui est qualifié de “naturel”. Hum c’est-à-dire ? Le gaz vient de la fermentation du jus de raisin, il n’a pas été rajouté .

Les bulles sont légères : il y a moins de gaz dans un Pet Nat que dans un Champagne ou un Crémant

Dans la bouteille, la pression du gaz est :

  • 3,5 à 6 bars pour un Champagne ou un Crémant
  • 1 à 2,5 bars pour un Pet’Nat.

Ça peut être un peu sucré, mais ce sucre est lui aussi “naturel”. C’est-à-dire ? C’est le sucre du raisin d’origine ; ça veut dire que le sucre du raisin n’a pas été entièrement fermenté.

Un Pet’Nat peut être un peu trouble, et ce n’est pas un défaut. Je vous explique pourquoi dans le chapître suivant.

C’est un vin blanc, rosé ou rouge : on peut en faire avec n’importe quel cépage. J’y reviens dans le chapître 3.

II- Comment fait-on un Pet Nat

En fait, la vinification d’un Pet Nat est très simple. C’est ce qu’on appelle la méthode “ancestrale”, qui existe depuis la nuit des temps.

Voici les différentes étapes.

1- La vendange à la main

On récolte des raisins qui sont encore acides et raisonnablement sucrés (environ 200g/l ce qui donne un vin à 12%vol d’alcool)

Vendange à la main pour un Pet Nat
Vendange à la main – Crédit photo syvwch
2- Le pressurage des grappes entières.

Voilà pourquoi on vendange à la main (à la machine, on ne récolte que les baies). Et donc on n’égrappe pas.

3- La fermentation du jus

C’est le coeur du processus de vinification. Pour en savoir plus sur la fermentation du vin, cliquez ici.

4-On refroidit le moût

Vers la fin de la fermentation ( il peut rester entre 15 et 30g/l de sucre) . Pourquoi ? Pour stopper ou du moins ralentir fortement la fermentation.

mise en bouteilles d'un Pet Nat
La mise en bouteilles
5-La mise en bouteille

Dans des bouteilles épaisses, qui résistent à la pression du gaz. Voilà pourquoi on voulait ralentir la fermentation : pour que le vin ne mousse pas trop quand on le met en bouteilles.

6- La reprise de la fermentation

En bouteilles.

  • soit tout le sucre qui reste est fermenté. On obtient un Pet Nat sec
  • soit le sucre résiduel est fermenté en partie seulement. On obtient un Pet Nat plus ou moins sucré.

    En fait, plus il reste de sucre au moment de la mise en bouteilles, plus il y a de chance qu’il ne soit pas totalement fermenté.

7- Le dégorgement

Si vous connaissez la vinification du Champagne, le dégorgement n’a pas de secret pour vous 😉 ! Vous pouvez passer au chapitre suivant. Pour les autres, je vous explique :

  • quand il est mis en bouteilles, le moût n’a pas terminé sa fermentation : il est encore trouble, avec du gaz et des levures en suspension dedans
  • quand la fermentation se termine, les levures meurent et se déposent le long de la bouteille (qui est en général couchée) : ce sont les fameuse “lies”.
  • le dégorgement consiste à faire sortir ces lies de la bouteille : on obtient alors un vin limpide.
  • pour les Pet’Nat, le dégorgement est optionnel : on peut donc avoir des Pet’Nat limpides ou troubles, comme je vous le disais au 1er chapitre. Pourquoi c’est optionnel ? Eh, eh, je vous explique ça au chapître 3 ; restez donc avec moi si vous voulez tout savoir 😉 !
dégorgement d'un Pet Nat
Dégorgement à la neige – Crédit photo Benoit Tarlant

III- Mais d’où ça vient le Pet Nat ?

1- Pet Nat et méthode ancestrale

Comme je le disais dans la partie 2, cette méthode existe depuis très longtemps.

En tout cas, elle est utilisée en France avec différents noms pour vinifier :

  • la Clairette de Die : on l’appelle méthode dioise
  • la Blanquette de Limoux : c’est la méthode ancestrale
  • le Gaillac pétillant : on l’appelle méthode rurale.

2- Quand le Champagne était encore un Pet Nat

On appelle aussi les Pet Nat “pétillants originels“.

En effet, c’est la première méthode utilisée pour faire du vin pétillant. Pour tout vous dire, au 16ème siècle, le vin de Champagne était un Pet Nat !
A cette époque, le vin de Champagne était exporté en tonneaux vers l’Angleterre. Il faisait froid très vite en automne au 16ème siècle.

photo rapprochée d'un bouchon de Champagne, l'ancêtre du Pet Nat
Champagne – Crédit photo Quinn Dombrovski

Il se mettait donc à faire froid avant que le vin ait fini de fermenter. Du coup la fermentation s’arrêtait. Ce n’était pas voulu.

Mais le vin était expédié en tonneaux tel que.

Et la fermentation reprenait alors que le vin était déjà en cours de route, ou même arrivé à destination.

Au 17ème siècle, les négociants anglais se mettent à embouteiller ce vin pas encore “fini”. La fermentation reprend donc en bouteilles.

Quand on débouche la bouteille, le vin mousse. Les clients adorent.

Pour qu’il mousse davantage, les négociants anglais ont l’idée d’y rajouter du sucre : c’est la naissance de la méthode “champenoise”.

Au 18ème siècle, la mode du vin effervescent se répand en France. Les Champenois reprennent alors la main sur la fabrication du vin effervescent de Champagne.
(Source : La bouteille de vin : histoire d’une révolution – Jean Rober Pitte)

3- Le retour du Pet Nat dans les années 2000

C’est Jacky Blot (domaine de la Taille aux Loups), un vigneron du Val de Loire, qui, dans les années 2000, s’est mis à vinifier des pétillants de méthode ancestrale. Il les appelle “Pet’Nat”.

Vignes du Val de Loire, berceau des Pet Nat
Val de Layon (Maine-et-Loire) – Crédit photo Daniel Jolivet

Il a même essayé de déposer une marque “Pet’Nat” à l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle). Bien essayé Jacky, mais l’INPI a dit “non”.

Il n’y a donc pas de définition “officielle” de ce qu’est un Pet Nat. C’est juste un vin pétillant. Tous dans la catégorie des “Vin de France”, sauf un, le “Pétillant originel” de Montlouis, né en … 2020.

Du coup, ça donne beaucoup liberté aux vignerons pour le vinifier :

  • on peut en faire avec n’importe quel cépage,
  • il peut rester un peu de sucre, c’est pas grave,
  • on n’est pas obligé de le dégorger.

Le revers de la médaille, c’est que certains Pet’Nat ne sont pas nets-nets. Autrement dit, ça peut ne pas être bon …

4- Dans quelle région en fait-on

La première région où on en a fait c’est donc le Val de Loire. Maintenant on en trouve un peu partout en France, beaucoup de vignerons en font : c’est un vin simple et festif et qui devient à la mode.

On en fait même au Québec et en Australie.

5- Quand en boire et avec quoi

Vous l’aurez compris, le Pet Nat a un mode de vinification très simple. On n’ajoute rien, c’est juste du jus de raisin fermenté. Qui contient encore une partie du gaz issu de cette fermentation.

A l’arrivée, cela donne un vin fruité, léger en bulles et en alcool, désaltérant. On peut donc le boire à toutes les occasions : pour l’apéro, pour le goûter et même sur un repas simple.

Pour le goûter et pour le dessert, on choisira un vin légèrement sucré. Pour l’apéro et le repas, on préférera un Pet Nat sec.
On le qualifie souvent de “vin de copains” : à déboucher avec des copains arrivés sans prévenir, ou pour un apéro organisé au dernier moment. C’est un vin simple, joyeux et festif.

6- Combien ça coûte

Combien d'euros pour un Pet Nat
Euros – Crédit photo Jesús Pérez Pacheco

Entre 10 et 15€.

U peu plus cher qu’un Prosecco de supermarché(6-7€), beaucoup moins cher qu’un bon Champagne (>20€), qu’on va ouvrir pour des occasions plus solennelles. Ou comme marque d’attention et de considération à ses invités.
Rien de tel pour le Pet Nat : on le débouche pour partager un bon moment entre copains, sans chichi.

7- Ou en trouver

  • chez votre caviste
  • sur Internet, sur le site Vins Étonnants par exemple, mais pas que.

8- Quelques Pet’Nat recommandables

  • Elle est pas belle la bulle – Domaine Breton à VouvrayUn Pet Nat de Chenin à 12,5% d’alcool
  • Triple Zéro – Domaine de la Taille aux Loups – AnjouUn Pet Nat de Chenin, par “l’inventeur” du Pet’Nat – un peu cher
  • Splash – Domaine Barouillet – Sud OuestUn Pet Nat de Sémillon à 9,5% d’alcool

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • le Pet’Nat est un vin pétillant
  • le gaz vient de la fermentation du raisin
  • il peut être sucré ou non, limpide ou trouble
  • il est léger en alcool, fruité et se boit facilement
  • vous pouvez l’ouvrir pour l’apéro ou pour le goûter, toutes les occasions sont bonnes !

J’espère que l’article vous a plu et qu’il vous a appris quelque chose. Si vous l’avez aimé, cliquez sur j’aime là juste en-dessous et partagez. Et dites-moi en commentaire si vous avez déjà bu un Pet’Nat et comment vous avez trouvé.

En attendant mon prochain article, buvez avec modération, mais buvez bon !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •