A Tavel, au Château de Manissy

Encore adolescente, j’ai fait une overdose de Tavel 😳 ! Tous les samedis, mon père en achetait une bouteille chez Nicolas. J’ai bu du Tavel avec de la daube😋, avec du poisson 🙂, avec de la blanquette de veau 😐, avec de la choucroute😡 … Tous les week-ends pendant bien 3 ans. 😤

Puis je suis partie de la maison (pas à cause du Tavel, pour mes études 😄). Et pendant longtemps je n’ai plus voulu entendre parler du Tavel😱 !

Après bien 30 ans de sevrage, je peux enfin en boire à nouveau …. et je me régale ! Un rosé qui a du goût et de la couleur, ça se fait plutôt rare …

Le meilleur rosé de France, c’est Tavel ! Rien que ça 😄.

Exactement le rosé que j’aime, parce que les yeux fermés, on ne peut pas le confondre avec un blanc.

J’avais repéré le Tavel du château de Manissy dans le numéro d’été de la RVF. Il était donc au programme de ma courte virée avignonnaise.

Le Tavel est un vin unique, et je vais donc :

  • commencer par expliquer l’appellation Tavel, ses cépages, comment est fait le vin, ses sols ;
  • enchainer sur l’histoire pas ordinaire du château de Manissy ;
  • et enfin raconter mon expérience de dégustation.
Vins dégustés au château de Manissy - oct 2019
Vins dégustés au château de Manissy – Tavel

L’appellation Tavel

960 ha à 15 km au nord-ouest d’Avignon

On peut faire du Tavel sur les communes de Tavel et de Roquemaure dans le Gard.

C’est un cru des Côtes du Rhône comme je l’expliquais dans mon article Au domaine les cailloux à Chateauneuf du pape.

Le Tavel, c’est du rosé

Et uniquement du rosé.

Et c’est la seule AOC en France qui est dans ce cas.

Alors pourquoi allez-vous me dire ? Qu’est ce qui fait qu’on y trouve ni blanc, ni rouge ? Parce que ça n’a pas toujours été le cas. Au 19ème siècle, on y faisait les 3 couleurs de vin.

3 verres de vin, un de rouge, un de rosé, un de blanc
Rouge blanc rosé – Crédit photo : Simon

Il y a 2 versions :

  • la première : au départ le vignoble était planté uniquement sur des sols sableux. Les vins rouges avaient donc une couleur légère, ce qui n’était pas la mode du moment. D’où l’idée de faire des rosés bien colorés ;
  • la seconde : à la création des AOC en France en 1936, on aurait réparti les rôles entre Chateauneuf-du-Pape et Tavel ; au premier, les blancs et les rouges, au second les rosés.

Quelque soit la véritable raison, depuis que Tavel est une AOC, on n’y fait que du rosé !

Tavel, le meilleur rosé de France

Mais quel rosé ! Le meilleur de France, voire de France du monde, d’après les spécialistes 😁!

Gros plan sur une bouteille de Tavel
Tavel – Crédit photo : katzenfinch

Alors, en effet, c’est un rosé à la couleur rose assez foncée, puissant, qui peut se boire toute l’année. Un vin pour boire à table car il peut s’accorder avec de nombreuses saveurs.

Jeune, il a de délicieux arômes de fruits rouges.

Avec le temps, il prend des arômes de réglisse, d’aromates, de pierre à fusil et d’épices.

Maintenant que vous savez pourquoi le Tavel ce n’est que du rosé, voyons ce qui fait le vin : les raisins ou cépages, la vinification, le sol et le climat,

Les cépages

  • il y a 9 cépages possibles, aucun ne devant dépasser 60% dans le vin ; donc c’est toujours un vin d’assemblage

    Et maintenant, calez vous dans votre fauteuil, éteignez la télé et faites taire les enfants parce que là, c’est du lourd 😄

  • il y a donc 7 cépages principaux et 2 cépages secondaires

Euh, c’est quoi un cépage principal ? Bonne question, j’allais le dire : il ne doit pas y en avoir plus de 60% dans le Tavel

Vous êtes toujours là ? Oups pas beaucoup de réponses …bon tant pis, je termine pour les plus courageux 😊

Les cépages principaux

Raisins blancs
Grapes Raisins -Crédit photo : Isabelle Schultz

Ils ont la peau rouge ou blanche.

  • les cépages à peau rouge ; il y a :
    • le Grenache : au moins 30%, (mais pas plus de 60% ; donc, (entre 30 et 60%) 🤪,
    • le Cinsault, le Mourvèdre, la Syrah ;
  • les cépages à peau blanche :
    • La Clairette, le Bourboulenc, le Picpoul.

Et les cépages secondaires ? Merci pour la question, je vois que je n’ai pas perdu tout le monde !

Les Cépages secondaires :

Ce ne sont que des cépages à peau rouge : le Carignan et le Calitor 2 Au maximum 10% dans l’assemblage.

Voilà c’est fini, les enfants peuvent refaire du bruit !

Euh, et pourquoi, pas plus de 60% de çi et au moins 30% de ça et ragnagni et ragnagna …

Eh ben parce que … c’est comme ça !

Non je rigole, il y a des raisons historiques notamment, mais ce serait un peu long à expliquer.

Comment fait-on le rosé de Tavel

En France, c’est interdit de faire du rosé en mélangeant du vin blanc et du vin rouge.

Donc même si on peut faire du Tavel avec des cépages à peau rouge et des cépages à peau blanche, il faut mettre les grappes ensemble dès qu’ils arrivent à la cave : on appelle ça “assembler à la cuve“.

Raisins rouges et blancs
Old fashion harvesting in Domaine de Perreau, Saint Michel de Montaigne – Crédit photo : Vincent

Tout simplement parce qu’on met les raisins blancs et noirs dans la même cuve.

Je reviendrai plus en détail dans un prochain article sur la façon de faire le vin.

Disons rapidement que les pigments qui donnent sa couleur au vin sont dans la peau des raisins.

D’abord, on égrène les raisins : c’est ce qu’on appelle “érafler“. On les écrase un peu pour que le jus sorte mieux : c’est le foulage

Puis on met ces grains foulés dans une cuve, blancs et rouges ensemble, pour faire macérer les peaux dans le jus.

Pour faire du rosé de Tavel, entre 12 et 48h de macération suffisent pour obtenir la couleur finale.

Ensuite on presse les grains pour récupérer le jus, et on se débarrasse des peaux et des pépins (le marc).

Puis on fait fermenter le jus pour que le sucre se transforme en alcool.

Rapidement et en gros, voilà comment ça se passe😊.

La bouteille

Elle porte un T en relief entouré d’un écusson stylisé, avec 4 points au-dessus.

Ecusson bouteille de Tavel
Ecusson bouteille de Tavel – Crédit photo : AgnèsG

Les sols

Ce n’est pas forcément le plus palpitant pour tout le monde, mais c’est un des facteurs qui fait qu’on fait ce vin-là à cet endroit-là.

En plus, si vous vous baladez dans le secteur, vous serez étonnés de voir comment, à certains endroits la vigne pousse dans des cailloux. Et à d’autres dans du sable, comme si on était à la plage.

Alors allons-y !

Donc, à Tavel, il y a 3 types de sols :

1 – Des galets :

  • au nord-est de la ville de Tavel
  • le Rhône a amené et déposé ces galets de quartzite il y a 1,8 millions d’années
  • en-dessous, si vous creusez quelques cm, vous trouverez une argile ocre brun qui se gonfle d’eau quand il pleut : c’est là que la vigne trouve sa réserve d’eau
  • sur ces galets, les vins sont charnus, veloutés et puissants avec des arômes de fruits rouges ; en bouche, il peuvent donner la même impression de touché que la main quand elle caresse un galet (source vidéo Tavel galets – site AOC Tavel)
Sols à galets - Tavel
Sols à galets – Tavel – Crédit photo : AgnèsG

2- Les lauzes :

  • à l’ouest de l’appellation
  • ce sont de petites pierres calcaires1 plates déposées par l’océan il y a 110-115 millions d’années
  • En-dessous à très faible profondeur, on retrouve des argiles et des sables où la vigne va chercher de l’eau et des minéraux pour se nourrir
  • sur ces lauzes, les vins ont des tanins serrés, fermes et une belle acidité

3- Des sables avec des cailloutis :

  • on les trouve au pied de la zone de galets
  • ces sables ont été déposés par la Méditerranée, la dernière fois qu’elle s’est amusée à recouvrir la Vallée du Rhône 😊
  • en surface, c’est très sec et le sable file entre les doigts comme à la plage
  • mais si on creuse un peu, dès 20 cm de profondeur, le sable est humide
  • donc les racines de la vigne n’ont qu’à descendre dans le sable pour aller chercher de l’eau
  • les sols de sable donnent des vins élégants aux arômes fruités délicats, aux tanins très fins soyeux, “comme le sable qui coule entre les doigts” (source vidéo Tavel sables – site AOC Tavel)
Vignes sur sables - Tavel
Vignes sur sables à cailloutis – Tavel – Crédit photo : AgnèsG

Le vigneron choisit s’il veut faire un vin provenant d’un seul de ces types de sols, ou assembler les vins provenant de 2 ou des 3 types.

Ce ce qui va faire la diversité des vins de Tavel.

Et toujours dans cette région beaucoup de vent, le mistral, beaucoup de soleil et assez de pluies au printemps et en automne (700 mm/an) pour faire pousser la vigne.

Le Château de Manissy

Vous le trouverez au nord-ouest de la ville de Tavel, signalé par un très grand panneau.

Les vignes :

  • 60 ha en AOP Tavel, Côtes du Rhône, Lirac, Châteauneuf-du-Pape (dont 2 ha de blanc) répartis , sur 10 quartiers
  • les vignes sont cultivées en biodynamie.

Les sols sont argilo-sableux recouverts de galets roulés ou de lauzes.

Un domaine créé au début du 20ème siècle par des religieux

Vignes de Tavel avec vue du Mt Ventoux
Vignes de Tavel avec vue du Mont Ventoux – Crédit photo : AgnèsG
  • le château a été construit au 17ème siècle ;
  • en 1919, son propriétaire le lègue aux frères Missionnaires de la Sainte Famille : vernis les frères 😄!
  • ce sont eux qui plantent les premières vignes ; ils fournissent leur communauté en vin de consommation courante (et en vin de messe !😊) ; mais vendent aussi à quelques clients particuliers ;
  • puis les frères ont vieilli 🤗 ; et ils ont cherché quelqu’un pour s’occuper du domaine ;
  • et donc depuis 2003, le domaine est géré par Florian André ; lui est né à Tavel, d’une famille de vignerons de Tavel depuis 7 générations.

Les vins du Château de Manissy

Avec 4 AOP, forcément on peut faire pas mal de vins différents ; autrement dit, la gamme est large.

Le domaine produit donc 10 cuvées :

  • en AOC Tavel : 3 cuvées ;
  • en AOC Côtes du Rhône : Oracle en rouge, blanc et rosé ;
  • en AOC Lirac : un blanc (Trinité) et 2 rouges (Trinité et L’avant-goût du Paradis) ;
  • en AOC Châteauneuf-du-Pape : la cuvée Trinité en rouge.
Cuverie du château de Manissy
Cuverie du château de Manissy – Crédit photo : AgnèsG

Dégustation au Château de Manissy

Je suis passée 2 fois devant sans voir le très grand panneau placé à gauche de la route. Lol, je regardais à droite !

Bon j’ai fini par trouver et waouh, c’est un très beau château : une magnifique maison provençale du 17ème siècle, en forme de U. Cliquez ici pour voir une photo sur le site du domaine..

Je venais avant tout pour le Tavel mais je me suis quand même laissée tenter par quelques autres vins 😊. Donc j’ai goûté :

Lirac blanc “Trinité” 2018

Lirac blanc Trinité - Château de Manissy
Lirac blanc Trinité – Château de Manissy -Crédit photo : AgnèsG

Assemblage de Grenache blanc (60%), Viognier (30%) et Roussanne (10%)

Au nez des arômes de poire et de fruits blancs. En bouche c’est long et onctueux avec une belle fraîcheur.

Tavel rosé “Trinité” 2018

Tavel Trinité - Château de Manissy
Tavel Trinité – Château de Manissy -Crédit photo : AgnèsG

Assemblage de Grenache rouge (50%), Syrah, Clairette et Cinsault à égalité

C’est bien équilibré avec du volume, assez puissant et une bonne persistance. Des arômes de fruits rouges et d’agrumes.

Peut se garder 2 à 3 ans.

Tavel rosé “Langoustière” 2018

70% Grenache rouge, 30% Syrah sur des sols de sables avec galets roulés – Macération de 36h

Le vin a beaucoup de volume, il est onctueux avec quelques tanins et un très bon équilibre. Il a des arômes d’anis et de fruits rouges cuits.

Tavel rosé “Tête de Cuvée” 2018

Assemblage de Grenache rouge, Clairette et Cinsault

Le vin est plus fondu, plus fin avec des arômes de fruits secs et d’épices.

Côtes du Rhône “Oracle” 2018

Côtes du Rhône - Oracle- Château de Manissy
Côtes du Rhône – Oracle- Château de Manissy – Crédit photo : AgnèsG

60% Grenache rouge, Carignan et un tout petit peu de Counoise

Pour ce vin, on laisse une partie des rafles pendant la macération. Ça permet d’avoir un peu plus d’acidité et des tanins plus ronds.

Le vin a des arômes de fruits rouges et d’épices. En bouche c’est velouté et rond, sans manquer de structure, avec une légère amertume en finale.

Lirac “Trinité” 2017

60% Grenache rouge, 40% Syrah

Au nez, des fruits rouges, de la vanille, des épices. En bouche, c’est charpenté, chaleureux et aromatique.

Tavel est un vin rosé original, à la couleur bien soutenue, au goût affirmé. C’est l’opposé des rosés extrêmement pâles qui sont très tendance en été.

C’est un vin à boire à table, toute l’année, avec des poissons ou des viandes, cuisinés avec des épices douces, des carottes ou des courgettes, par exemple.

Si vous avez aimé l’article dites-le en cliquant sur j’aime, la juste en-dessous et partagez.

En attendant mon prochain article, buvez avec modération (du Tavel 😃), mais buvez bon !

Sources : Cahier des charges de l’appellation Tavel ; site du château de Manissy ; site du syndicat de l’AOC Tavel ; site Eccevino


  1. 1 c’est un calcaire très fin, exploité comme pierre marbrière à Tavel ↩︎

  2. 2 (vieux cépage provençal -de cal= pédoncule, et Tor = tordu , car le pédoncule de la grappe est tordu) ↩︎

Partager l'article :
  •  
  •  
  •